Créer un site internet

Carmen

Alors que la plupart des héroïnes dans les Opéras cherchent à conquérir un amour difficile, voire impossible, Carmen, elle, se révolte contre ce scénario, au contraire elle est l’emblème de la liberté. Elle est libre de s’échapper lorsqu’on la mène en prison, libre d’aimer le soldat Don José, libre de se laisser séduire ensuite par Escamillo, libre enfin de mourir plutôt que d’accepter l’amour désormais éteint de Don José. Cette liberté de Carmen est le moteur du spectacle.

S’il est vrai que “la danse est la liberté sans fin” (Merce Cunningham), ce sera donc une danseuse, alter ego de Carmen, qui va représenter cette liberté et mettra en évidence les points forts de l’histoire. La danse ne sera pas uniquement une note de couleur (chanson bohème, improvisation sur la Habanera...) mais elle devra rendre plus intenses tous les moments-clés.

Évoquons seulement deux moments du spectacle pour clarifier le rôle: dans le très célèbre Duo final, au moment de plus haute tension, ce n’est pas seulement Carmen qui provoque Don José en lui lançant la bague, mais également la danseuse qui lui jette entre les pieds la fleurs qu’il avait si jalousement gardée en prison. Aveuglé par la jalousie, Don José ne tue pas Carmen, mais la danseuse / liberté convaincu qu'une fois cette impulsion détruite en elle, il peut enfin jouir d'un plein amour: mais les coups infligés seront immédiatement reçus aussi par Carmen qui mourra avec sa liberté. Dans l'Ouverture - en collaboration avec la danseuse et chorégraphe Luna Paese - nous avons utilisé un tissu élastique rouge afin de lier Carmen à Don José, mais aussi à Escamillo et Micaëla, sur les notes de la fantaisie “chanson bohème” proposée par le pianiste Vladimir Horowitz. Carmen, dansant à l'intérieur du tissu, s'approche de tel ou tel autre personnage en l'incluant dans son histoire puis se libère enfin et s'échappe avec sa liberté. Le tissu restera sur scène, jusqu'à ce que la danseuse le récupère dans le duo Don José-Micaëla, lorsqu’on entend le leitmotiv de Carmen. Le geste suggère au public que le charme de Carmen a fonctionné, et que l'amour entre les deux jeunes du village natal ne peut plus se réaliser, désormais rompu par la belle cigarière.

 

Affiche carmen maquette35

 

Historique des représentations et dates à venir Carmen (539.74 Ko)

 

×